Imprimer

Contexte, objectifs et débouchés

Posted in Certificat d’Aptitude au Traitement de l’Information Médicale, bac+2

Contexte règlementaire

Pour chaque patient hospitalisé, les établissements doivent coder ses diagnostics et actes dans le cadre du PMSI, Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information.

Cette information constitue l’Information Médicale. Elle est ensuite transmise aux Agences de l’Etat et à l’Assurance Maladie : c’est elle qui permet de financer les établissements dans le cadre de la T2A, la Tarification à l’Activité. Pour cette raison, la qualité de cette information est primordiale pour les établissements.

Les bases de données ainsi constituées sont une source inestimable d’informations, exploitées par l’établissement lui-même et de nombreux organismes.

Objectifs de la formation

Former des Spécialistes du traitement et de l’exploitation de l’Information Médicale. Par Information Médicale, on entend toutes les informations recueillies à l’occasion de la prise en charge hospitalière des patients, généralement sous forme électronique : actes, diagnostics, résultats d’examens, traitements, compte-rendus d'actes d'examens ou d'hospitalisation en texte libre.

Un spécialiste de l’Information Médicale (IM) peut être amené à :

    • Encoder l’IM : la décrire à l’aide des codes des terminologies
    • Contrôler l’IM à l’aide d’algorithmes de détection d’anomalies
    • Réaliser des requêtes informatiques pour analyser les prises en charge, participer au contrôle de gestion, aux stratégies marketing, etc.

Débouchés de la formation

A l’issue de leur formation, les étudiants intègrent les métiers de l’Information Médicale (IM) dans des organismes variés :

    • Hôpitaux et cliniques : 
      dans les Départements d’Information Médicale (DIM), codage de l’IM, contrôle qualité de l’IM pour augmenter les recettes, requêtes informatiques pour les médecins, les cadres ou la direction. Il s'agit du métier de Technicien d'Information Médicale (TIM) à proprement parler, tel que décrit dans la fiche du répertoire des métiers de la fonction publique hospitalière. Rappelons qu'à ce jour, selon le Ministère de la Santé, 40% des postes en établissement sont vacants en dépit de salaires et carrières attractifs, faute de personnes formées.
    • Agences de l’Etat (ARS), Sécurité Sociale, Assurances et Mutuelles :
      analyse des prises en charge
    • Editeurs en informatique médicale :
      participation à la définition, au test et à la maintenance des logiciels traitant l’IM, ainsi que les procédures de suivi, de formation et d'assistance aux clients
    • Laboratoires pharmaceutiques :
      analyse marketing des populations cibles
    • Cabinets de conseil :
      toutes les applications ci-dessus